Terminologie du libéralisme

From Liberpédia

  • Anarchisme : Doctrine politique qui prône la suppression de l’État, autrement dit l'anarchie : absence d'Etat. A ne pas confondre, comme le font à peu près tous les médias, avec anomie : absence d'ordre et nihilisme: négation totale de toute hiérarchie des valeurs. A noter que certains emploient le terme anarchisme dans le sens de anarcho-communisme, alors que d'autres (comme les auteurs de cette encyclopédie) l'emploient dans un sens général, c'est à dire dans le sens ci-dessus, pouvant donc désigner à la fois des anarcho-communistes et des anarcho-capitalistes (en particulier, dans les cas ou les positions des deux ne sont pas ou ne devraient pas être divergentes).
  • Anarcho-capitalisme ou anarchisme de marché : la conséquence logique du libéralisme ; méta-système politique dans lequel l'Etat est aboli et qui est basé sur la propriété privée, la coopération volontaire (contrats) et la non-agression. L'anarcho-capitalisme reprend en grande partie l'héritage des penseurs du libéralisme (Locke, Bastiat, Mises...) et de l'anarcho-individualisme (Lysander Spooner, Albert Jay Nock, Henry David Thoreau... ) ; complété par des libéraux spécifiquement anarcho-capitalistes comme Gustave de Molinari, Murray Rothbard, David Friedman, Hans-Hermann Hoppe.
  • Minarchisme : Les libéraux moins cohérents, les minarchistes, pensent qu'il existe des fonctions légitimes de l'État, qu'ils identifient souvent aux fonctions régaliennes : police-justice-armée. Certains minarchistes admettent un impôt limité constitutionnellement, d'autres comme Ayn Rand souhaitent que l'Etat-gendarme soit financé par une contribution volontaire (ce qui évite le problème de l'esclavage des impôts, injustifiable libéralement, mais non celui du monopole de la violence, également problématique). Les minarchistes contemporains les plus connus sont Robert Nozick et Ayn Rand (Ayn Rand elle-même se définissait comme objectiviste et non libérale ou minarchiste, toutefois selon toute logique l'objectivisme est, sur ses aspects politiques, une forme de minarchisme, lequel est une forme de libéralisme). La plupart des libéraux ne se posent pas ces questions de principes; leur opinion est que le pouvoir politique est bien trop étendu, et s'étend sans cesse. Ils cherchent donc les moyens de restreindre et d'inverser cette expansion de l'État.
  • Panarchisme : méta-système politique dans lequel chacun est libre de choisir son système d'organisation sociale. En fait, l'anarchisme en général implique logiquement la notion de libre choix, mais le panarchisme insiste sur cet aspect, qui implique la possibilité de cohabitation entre par exemple anarcho-capitalistes et anarcho-individualistes, ou plus généralement, la liberté des communautés librement constituées (communes anarchistes, groupes ethniques, conservateurs culturels, etc) de vivre comme elles l'entendent, tant qu'elles n'imposent pas leurs choix aux autres.
  • Libéralisme économique : Les libéraux rejettent la dichotomie entre "libéralisme économique" et "libéralisme politique", de même que celle entre "libertés personnelles" et "libertés économiques". Pour les libéraux, il n'y a qu'un seul libéralisme, qui est anti-étatique, anti-politique, anti-collectiviste et anti-autoritaire.
  • Libéral classique : Les libéraux se disent simplement libéral, et s'il faut se distinguer du parti libéral local, ils préciseront "libéral classique".
  • Paléo-libéral : D'aucuns, pour montrer leur attachement personnel aux valeurs traditionnelles (disons judéo-chrétiennes pour faire court, mais pas nécessairement), se qualifient de paléo-libéraux. Voir les liens sur la page de Marc Grunert http://membres.lycos.fr/mgrunert/ sous l'intitulé "Morale : les valeurs des paléo-libertariens" (M.G. emploie le terme "libertarien") .
  • Gauche et droite : Le libéralisme en lui-même n'est ni "à droite", ni "à gauche"[1] (http://www.quebecoislibre.org/06/060212-6.htm). Cela n'empêche pas qu'il y a eu et qu'il y a des personnes qui se sentent à la fois libérales et "de gauche" ou "de droite", en fonction de leurs sensibilités, priorités, et choix personnels. (Pour le positionnement du libéralisme sur l'axe gauche-droite, voir les quiz libéraux [2] (http://www.freegoat.org/index.php/2004/04/08/20-QuizPolitique))
Toolbox
Search
Meta