Michel Crozier

From Liberpédia

Michel Crozier est sociologue, né le 6 novembre 1922 à Sainte-Menehould (pron. "Menou"). Il a été admis le 14 juin 1999 à l'Académie des Sciences morales et politiques, section Morale et Sociologie.

Enlarge

Michel Crozier est :

  • Officier de la Légion d'Honneur.
  • Commandeur de l'Ordre National du Mérite.
  • Lauréat du Prix Tocqueville en 1997 (parrainé par Raymond Barre et Alain Peyrefitte).
  • Membre de l'Académie des Sciences Morales et Politiques, section Morale et Sociologie, où il succède au neurologue François Lhermitte décédé en 1998.

Entretien avec Hélène Renard sur Ma belle époque, premier tome de son autobiographie (http://www.canalacademie.com/index-op-100.html) (streaming 14 mn (http://www.canalacademie.com/index-op-162-code-121.html) - téléchargement mp3 13,3 Mo (http://www.canalacademie.com/index-op-161-code-121.html)).

« Être sociologiue en entreprise », entretien avec Charles Stoessel et Eve Guillaume (http://www.canalacademie.com/index-op-100.html) (streaming, 58 mn (http://www.canalacademie.com/index-op-162-code-313.html) - téléchargement mp3 53,4 Mo (http://www.canalacademie.com/index-op-161-code-313.html)).

« La France est-elle bloquée ? », emission présentée par Jessica Bodet (http://www.canalacademie.com/index-op-100.html) (streaming, 58 mn (http://www.canalacademie.com/index-op-162-code-247.html) - téléchargement mp3, 53 Mo (http://www.canalacademie.com/index-op-161-code-247.html))

Table of contents

Biographie

Etudes

Diplômé d'HEC, Docteur en Droit en 1949, Docteur d'État ès Lettres en 1969, Michel Crozier a suivi une carrière classique de chercheur au CNRS : Attaché de recherche en 1952, il y devient Chargé de recherche en 1954, Maître de recherches en 1964, puis directeur de recherches en 1970. Il est depuis 1980 Directeur de recherches émérite.

L'enseignement de la Sociologie en France

  • En 1961, Michel Crozier a fondé le Centre de Sociologie des Organisations (http://www.sciences-po.fr/recherche/cso.htm) [1] (http://www.cso.edu/home.asp), qu'il a dirigé jusqu'en 1993, après qu'il était devenu un "laboratoire du CNRS" en 1976.
  • En 1967 et 1968, il a enseigné la Sociologie à l'Université de Nanterre.
  • En 1970-72, il a présidé la Société Française de Sociologie (devenue en 2002 l'Association Française de Sociologie (http://www.afs-socio.fr/)).
  • En 1975, en relation avec le Centre de Sociologie des Organisations, il a fondé à Sciences-Po (Institut d'Études Politiques de Paris) le DEA de Sociologie des Organisations, devenu un Master de Recherche en Sociologie de l’action (http://www.sciences-po.fr/formation/master_recherche/sociologie.htm), et qu'il a dirigé jusqu'en 1992.

L'enseignement de la sociologie à l'étranger

Autres activités

  • Depuis 2006, membre du Conseil scientifique de l'Institut Turgot (http://turgot.metaconsult.fr/quisommesnous.php).
  • Depuis 1995, Conseiller scientifique du cabinet Andersen Consulting — devenu depuis Accenture (http://www.accenture.com/Global/About_Accenture/Company_Overview/History/AccentureLeader.htm).
  • Depuis 1993, Conseiller scientifique au cabinet international de management SMG.
  • En 1987-1988, membre de la Mission d'audit social de la SNCF.
  • En 1987, membre de la Commission de réflexion sur l'avenir de l'Université, .
  • En 1987-1988, .Responsable de mission gouvernementale demandée par le Ministre chargé de la Fonction Publique et du Plan, M. Hervé de Charrette, sur les innovations technologiques au Japon, aux États-Unis et en Suède.
  • De 1979 à 1981, membre de la Mission à l'Innovation.
  • En 1971, membre du Conseil de Surveillance du groupe Express.
  • De 1960 à 1970, membre du Comité Directeur du Club Jean Moulin.

Bibliographie de Michel Crozier

Ouvrages

  • À contre-courant, Fayard, 2004 (tome II de ses mémoires).
  • Ma belle époque (http://images-eu.amazon.com/images/P/2213613834.08.LZZZZZZZ.jpg), Fayard, 2002 (tome I de ses mémoires).
  • A quoi sert la sociologie des organisations ?, en 2 tomes : I-Théorie, culture et société ; II-Vers un nouveau raisonnement pour l’action, Séli Arslan, Paris, 2000.
  • Constellations de valeur, avec Richard Normann, Rafael Ramirez, M. , Village Mondial, Paris, 2000.
  • Quand la France s'ouvrira, avec Bruno Tillette, Fayard, 2000.
  • Innover à l’hôpital, avec Olgierd Kuty, L’Harmattan, 1997.
  • Les chances des français, avec Michel Gouilloud, Alain Schlumberger, Michel John Field, Albin Michel, 1997.
  • La crise de l’intelligence : essai sur l’impuissance des élites à se réformer, avec Bruno Tillette, Seuil, 1995.
  • Organization and Collective Action - Our Contribution to Organizational Analysis, JAI Press, 1995.
  • Du management panique à l’entreprise du 21ème siècle, Maxima, 1994.
  • Rapport d’étude sur le « cloisonnement » à l’hôpital et propositions d’action, Éditions du Ministère des affaires sociales, de la santé et de la ville, 1994.
  • "Analyse des systèmes bureaucratiques : un bilan intellectuel, Gallimard/Le Seuil, 1993.
  • Societal Change Between Market and Organization, avec John Child et Renate Mayntz, EGOS Colloquium, European Center Vienna, Avebury, 1993.
  • « La décentralisation : réforme de l'Etat », avec Sylvie Trosa, Pouvoirs Locaux, Paris, 1992.
  • L’entreprise à l’écoute : apprendre le management post-industriel, InterEditions, 1989 ; réédité par Points essais, 1994.
  • L'évaluation des performances pédagogiques des établissements universitaires, La documentation Française, 1990.
  • Comment réformer l’Etat, Trois pays, 3 stratégies Suède, Japon, Etats Unis, avec Bruno Chavanat, La documentation Française, 1988.
  • « De l’état de jeune intellectuel à la profession de chercheur en sciences sociales », in Francis Pavé & al. L’analyse stratégique…, Seuil, 1988.
  • Etat modeste, Etat moderne : stratégie pour un autre changement, Fayard, 1987 ; réédité par Points essais, 1991.
  • Strategies for Change : The Future of French Society, M.I.T. Press, Cambridge (Mass.), 1982.
  • Le Mal américain, Fayard, 1980 ; réédité par Hachette- Pluriel, 1984. Traduit en anglais comme The Trouble with America : why the System is breaking down, University of California Press, Berkeley, 1985.
  • On ne change pas la société par décret, Grasset, 1979 ; réédité par Hachette-Pluriel, 1982.
  • L'acteur et le système : les contraintes de l'action collective, avec Erhard Friedberg, Seuil, 1977 ; réédité par Points Essais, 1992.
  • The Crisis of Democracies — Report on the Governability of Democracies, avec S. Huntington et J. Watanuki, New York, 1975.
  • Où va l’administration française ? avec Erhard Friedberg, Pierre et Catherine Grémion, Jean-Claude Thoenig, Jean-Pierre Worms, Éditions d’Organisation, 1974.
  • Les attitudes des cadres à l’égard du gouvernement de l’entreprise, Centre de recherches et d’études des chefs d’entreprise, Paris, 1972.
  • Environmental settings in organizational functioning, avec Anant R. Negandhi, Comparative Administration Research Institute of the Center, Kent, Ohio, 1970.
  • Le monde des employés de bureau ; résultats d’une enquête, menée dans sept compagnies d’assurances parisiennes, Seuil, 1965. Traduit en anglais sous le titre The World of the Office Worker, University of Chicago Press, 1971.
  • Le Phénomène bureaucratique, Seuil, 1965 ; réédité par Points, 1971.
  • La Société bloquée, 1970 ; rééditée par Le Seuil, 1994 ; réédité par Points essais, 1995.
  • Petits fonctionnaires au travail, CNRS, 1956
  • Usines et syndicats d’Amérique, Éditions Ouvrières, 1951.
  • Mouvements ouvriers et socialistes — Chronologie et bibliographie (1750/1918), En collaboration avec Edouard Dolléans, Éditions Ouvrières, 1949

Articles et autres contributions

  • « La clé de la réussite américaine : le partenariat », Entretien avec Sylvain Allemand et Jean-Claude Ruano-Borbalan, Sciences Humaines HS n° 20, mars-avril 1998, pp. 68-70.
  • « Organization and Collective Action - Our Contribution to Organizational Analysis », avec Erhard Friedberg, in Samuel B. Bacharach, Pasquale Gagliardi & Bryan Mundell (Eds.), Research in the Sociology of Organizations Special Issue on European Perspectives of Organizational Theory, Vol. XIII, Greenwich, CT. Traduit en italien comme Il Pensiero Organizzativo Europeo, Edizioni Angelo Guerini ed Associati, 1997., JAI Press, 1995.
  • « Nécessité du changement, difficulté du changement », Le Débat, n° 73, 1993, pp. 69-71.
  • « Analyse des systèmes bureaucratiques : un bilan intellectuel », in Pierre Rosanvallon (Ed), La pensée politique N° 2, Écrire l'histoire du XXème siècle, Gallimard/Le Seuil, 1993, pp. 158-177.
  • « L'impresa in ascolto. Il management post-industriale », Personale e Lavoro, Février 1992, n° 349, pp. 3-8.
  • « Le problème de la régulation dans les sociétés complexes modernes », in François Chazel et Jacques Commaille (Eds), Normes juridiques et régulation sociale, LGDJ Paris, 1992, pp. 131-135.
  • « The Boundaries of Business: the Changing Organization », Harvard Business Review, Juillet 1991, pp. 138-140.
  • « L'aventure de Sociologie du Travail, une vue rétrospective à 30 ans de distance », Actes du Colloque de Sociologie du Travail, Juin 1991.
  • « La sociologie du travail dans le discours sociologique : les paradoxes de la marginalisation et de l’éclatement », Sociologie et Sociétés, n° 23-2, Presses de l’Université de Montréal, 1991, pp. 57-60.
  • « The relational Boundaries of Rationality », in Kristen Renwick Monroe (Ed.), The Economic Approach to Politics: A Critical Reassessment of the Theory of Rational Action, Harper Collins, New York, 1991, pp. 306-316.
  • « Les organisations », in Henri Mendras et Michel Verret, Les Champs de la sociologie française, Paris, Armand Colin, 1988, pp. 125 et suiv.
  • « La sociologie est-elle une science ? », La Recherche, 1981-01, n°118, p. 105. Réponse à l'interview de l'Esclavagiste-absurdiste Pierre Bourdieu dans le numéro de juin 1980.
  • « Les systèmes intermédiaires des grands groupes industriels français", avec Erhard Friedberg, Revue Française de Sociologie, Numéro Spécial, septembre 1979.
  • « Sociologie des Organisations et Fonctionnement des Entreprises », avec Erhard Friedberg, Numéro Spécial, Revue Française de Sociologie, 1979.
  • « Organizations as Means and Constraints of Collective Action », in : Malcolm Warner (éd.). Organizational Choice and Constraint, Publishers of Grower Press, Saxon House, Londres, 1977.
  • « L’importance du système politico-administratif territorial », avec Jean-Claude Thoenig in Alain Peyrefitte, Décentraliser les responsabilités : pourquoi ? comment ?, La Documentation française, coll. « J’ai lu », 1976.
  • « Préface » à James G. March & Herbert A. Simon, Les Organisations (1ère éd. 1958), Paris, Dunod, 1969.

Articles en ligne sur Michel Crozier

Toolbox
Search
Meta