Christoph Blocher

From Liberpédia

Image:Blocher.jpg
  • Politicien libéral-conservateur suisse.
  • Conseiller fédéral, en charge du DFJP de 2003 à 2007.
  • Ancien président de l'UDC du canton de Zurich.
  • Ancien président de l'ASIN.
  • 303e plus riche du monde, d'après Forbes


Table of contents

Citations

  • "Mais, nous, nous avons une autre question à nous poser: comment pouvons-nous mettre fin au pillage organisé par l'Etat des citoyennes et des citoyens ainsi que des entreprises? Comment pouvons-nous stopper le constant bradage de notre indépendance et de notre liberté?"

Textes

Actions libérales

  • Il a mené avec succès la campagne contre l'adhésion de la Suisse à l'EEE (considérée par le Conseil fédéral d'alors comme une simple étape en vue de l'adhésion pure et simple), en 1992.
  • Malgré son rôle au sein du Conseil fédéral et la "collégialité", il s'est exprimé contre l'association de la Suisse aux accords de Schengen-Dublin.
  • S'est exprimé contre la loi anti-raciste suisse. [1] (http://ordre.net/?id=462) [2] (http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=7136488).
  • S'est exprimé contre l'aide au développement. [3] (http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=7166205).

Actions non-libérales

  • Sa position par rapport à l'agriculture est ambiguë. Lorsque Blocher a adhéré à l'UDC, c'était un petit parti agrarien. Il a contribué à la moderniser, mais, lui-même ancien paysan, il n'a pas entièrement renié ces influences-là. Ainsi, s'il n'a pas hésité à soutenir la nécéssité de réformer l'agriculture devant une grande réunion de paysans[4] (http://www.dfjp.admin.ch/ejpd/fr/home/dokumentation/red/2004/2004-10-07.html), il soutient néanmoins l'"exception agricole" suisse et se montre généralement complaisant à l'égard du protectionnisme agricole (rappellons que dans ce domaine la Suisse arrive à subventionner ses paysans encore plus que l'UE et sa PAC)
  • Le nouveau projet de révision de la loi sur les armes, issu de son département.[5] (http://www.ejpd.admin.ch/ejpd/fr/home/dokumentation/mi/mm/2006-01-11.html)
  • Les lois sur les étrangers, critiquables entre autres pour leur pénalisation accrue du travail au noir et du simple fait d'aider des clandestins.

Voir aussi

Toolbox
Search
Meta