Juan de Mariana

From Liberpédia

In Regis arbitrio non esse privata civium bona. Non ergo aut universa aut partem decerpet nisi ex eorum voluntate, quorum in iure sunt.
[Les biens privés des citoyens ne sont pas à la disposition du roi. Ainsi, il ne peut en prendre tout ou partie sans le consentement de ceux qui y ont droit.]
Juan de Mariana, 1609

1598 : remise en cause du droit divin des rois [1] (https://en.wikipedia.org/wiki/Divine_right_of_kings#Opposition)

Toolbox
Search
Meta